Archives pour la catégorie Savonnerie

Banana-split soap

 

 

Très très intrigué par les savons à la banane

faits par « mon mentor  es-savonnesque »,

il me fallait essayer qualque chose dans le goût…

N’étant pas douée avec une poche a douille,

j’ai revisité le banana-split version cubique…

 imga0072.jpg

Banana-split Soap

1ère partie (coeur de banane) 

– Coco 35%

- Olive 39%

- Colza 20%

- Chanvre 3%

- Germe de blé 3%

à la trace:

- 1 Banane écrasé dans 2cs l’hv de Sésame Vanille/Tonka

- Marc de café séché

- Extrait de café 

 imga0071.jpg

2 eme partie (tour fouetté)

- Coco 35%

- Canard 30%

- Saindoux 15%

- Olive 20%

Sur-graissage ajouté avant de fouetter :

- Hv Sésame epices 2%

- Hv Sesame Tonka/Vanille 2%

- Beurre de café 4%

à la trace:

- Extrait de café

- Marc de café séché

 

Le pain de savon a été découpé au matin car

trop mou a l’heure du coucher…

Mais trop de temps est passé et le beau fouetté est,

malheureusement, devenu friable à la coupe !!!

Hey, psssittt, dans les gros coeurs se cachent

un petit coeur de banane Banana-split soap dans Savonnerie sac

savon d’hiver

 

 

À nouvelle maison, nouveau savon !

n’importe quoi mais ça me fait rigoler,

comme quoi tous les prétextes sont bon

quand un envie de savonner vous prends !

Envie besoin d’un Castille ou du moins d’un savon très doux,

j’ai eu envie de modifier un peu ma recette de base et

essayé de la rendre un poil plus protectrice

en vue du froid qui va s’installer.

 

Castille MilleFeuilles

COCO 35%

- OLIVE 65%

Empâtage blanc maison (D Titane+sésame)

- Lait entier dans les huiles

SOUDE sur-graissage à 3%

liquide de dilution: Eau

Trace:

- SÉSAME  macérât (maison) épice de noël 3%

- SÉSAME macérât (maison) tonka/vanille 1%

- CIRE D’OLIVE 2% 

J’avais préparé un super extrait HG de vanille pour aider

les macérâts à parfumer le savon mais mon étourderie

fait que j’ai oublié de l’incorporer à la trace …

Le parfum de ce savon sera léger , j’en ai bien peur…

Pour décorer j’ai prélevé un peu de pâte dilué avec de l’eau

et coloré avec un peu de mica + oxyde marron et noire.

C’est la première fois que j’utilise une cire végétale

dans un de mes savons, n’ayant pas trouvé l’Indice de sap.

je l’ai ajouté à la trace sur les conseils avisé de Nin.

 

 

Et voilà en pain au moulage :

 

imga0923.jpg

ensuite (de jour) après coupe:

imga0927.jpg

 on en mangerais non ?

 

 

 

Petit Provencal…

 

 

Je voulais absolument retenter l’expérience de mes savons 

au Thym mais avec quelques modifs ( of course! emoticone ).

Ceux dont le parfum avaient le mieux tenu était avec

du thym infusé dans du lait,dans l’eau ,avec l’ajout a la trace

de macérât huileux et hydro-glycériné de thym.

Je suis repartie sur cette recette mais en changeant

les huiles de base pour quelques personnes qui n’aiment pas

les graisses animales, et faites infusées toutes la nuit avec

un bon gros bouquet de thym frais puis filtrées

pendant que ma soude refroidissait. 

J’ai aussi ajouté un peu de cire d’abeille

(j’espère que ça aidera un peu pour la dureté).

Remplacé le lait1/2 écréme UHT par

du lait frais entier de la ferme,

et voulu ajouté un poil de miel pour la douceur…

mais j’ai pas eu le temps…

 

coco40%

olive 32%

colza 20%

ricin 5%

cire d’abeille 3%

liquide:

lait entier 1/3 infusé au thym depuis la veille et filtré.

(mis dans les huiles et mixé avant la soude)

Eau pour diluer la soude 2/3

(infusion de thym préparée la veille)

Penser à ôter 5% de liquide qui seront

ajoutés a la trace avec l’extrait de thym

Soude 2% 

à la trace fine:

Macérât huileux Sésame/Thym 8%

Macérât hg Thym 5%

Miel 2cs ( si on en a le temps)

(sur-graissage total du savon 10%)

pour la couleur:

colorants liquide de chez Sensory

 

dscn3589copie.jpg

 

La trace est venue si rapidement que je n’ai pas eu le temps

de mettre le miel et je crois que c’est bien ainsi,

ça aurait risqué de faire figer ma pâte…

Je souhaitais faire un « onepot » mais

le stade trace légère m’a « échappé »,

j’ai donc rempli mes moules en trace épaisse.

Heureusement,seul les « bouches » en on un peu pâtit…

Voici ce qu’en dit Soapcalc:

 

Hardness 29 – 54 38
Cleansing 12 – 22 27
Conditioning 44 – 69 53
Bubbly 14 – 46 31
Creamy 16 – 48 16
Iodine 41 – 70 58
INS 136 – 165 155

 

Calculer la lessive de soude avec « The Sage »

 

 

Suite du tutoriel « MMS The Sage »pour celles qui utilisent

la lessive de soude prête a l’emploi que l’on achète généralement

au rayon bricolage de notre super marché favori.

 

Souvent lorsque l’on se lance dans la savonnerie, on redoute

l’utilisation de la soude en cristaux pour de multiples raisons:

appréhension de la dilution, peur d’une réaction, 

crainte d’un mauvais dosage ou

tout simplement peur des brûlures…

Alors on se « rabat » sur la lessive de soude qui est

bien plus pratique puisque toute prête a l’emploi et

il n’y a pas besoin d’attendre que la solution refroidisse !

J’ai commencé comme ça aussi mais pas par peur

(je m’en servais régulièrement dans mon ancien job) ,

mais juste parce que j’ai mis du temps a en trouver en cristaux !!!

Et comme me l’avait dit Nin, on se sent vite limité avec la lessive

de soude, pas de savons au café ou au lait ou

aux infusions diverses et variées… emoticone frustration totale…

Mais malgré ça, certaines d’entre nous ont besoin de passer

par ce stade pour comprendre et se rassurer.

Voici pour ces futures piquées de savonneries

comment calculer leur soude liquide:

 

Je reprendrais (au cours des 4 volets des tutos)

toujours la même recette et le même poids mais vous noterez

quelques changements et ainsi pourrez comparer:

 

Pour 500gr d’huiles:

30%  huile de Coco (coconut oil)

35% huile d’Olive (olive oil)

10% beurre de Karité (shea butter)

10% saindoux (lard)

5% huile de Ricin (castor oil)

7% beurre de Cacao (coca butter)

3% cire d’Abeille (beeswax)

Soude (lessive de soude) à calculer

pour un sur-graissage (total des mes huiles) à 8%

 

Dans cette recette virtuelle et pour simplifier,

toutes les huiles seront saponifiées,

je n’ajouterai à la trace que de la fragrance.

Avec: 

 

MMS The Sage

 

Cliquer sur les images pour agrandir

sage1.jpg

 

sage1c.jpg

 

sage2b.jpg

 

sage3b.jpg

 

sage4c.jpg

 

 J’espère que ce petit tutoriel sera utile aux débutantes et

leur donnera envie d’utiliser de la soude en cristaux.

si vous souhaitez des information sur le sur-graissage,

je vous encourage vivement à venir nous voir sur

le Forumfaitsmaison, où Mary y explique un bon nombre

de choses et à lire aussi les dossier des lys blancs de venus

sur la savonnerie on y trouve de très bonnes informations !

Fin du volet « MMS The Sage »,

prochainement 2 tutos avec Soapcalc

Bon savonnages…. Calculer la lessive de soude avec

…Gourmandise…

 

 

J’aime le parfum des fèves tonka additionné de vanille

le tout macéré dans une huile de Sésame…

Ce mélange donne un parfum si agréable,

que j’ai eu envie de la tenter dans un savon

sans ajout de fragrance synthétique.

Pour palier au risque de Mme soude et sa fâcheuse habitude

de faire disparaître les parfums naturel lors de la cure,

j’ai corsé un ‘tit peu l’ensemble:

 

 coco 38%

olive 52%

ricin 5%

cacao 3%

acide stéarique 2%

soude calculée à 2%

liquide max à calculer:

1/3 Lait de vache entier infusé une nuit avec

1 fève tonka rappé et une gousse de vanille fendue & vidée,

le tout filtré et ajouté dans les huiles avant la soude

et mixé pour bien mélanger.

2/3 restant d’Eau pour diluer la soude

à la trace :

Macérât Sésame Tonka/Vanille 8% 

Pâte de Tahineh 2 cs ( pâte alimentaire 100% sésame )

Pâte savon divisée en 2:

une part naturelle et l’autre colorée

(avec du cacao en poudre 2cc+eau, ajouté a la séparation de la pâte)

 

dscn3582copie.jpg

 

Malgré une belle et bonne phase de gel,

le doux parfum est bel et bien présent et embaume mon couloir…

j’ai bien fait de « corser » mon batch ;)

 

J’ai voulu essayer de nouveau moules un peu improbable mais rigolos :

- Des boites de « St Moret »,

- Des moules à pâté de sables pour enfants,

- Une goutte boule/déco de noël !!!

J’ai un peu flippé pour démouler, 1/2 journée au congel…

…Hihihi !!! ça marche !!!!

Utiliser simplement un calculateur étranger: MMS The Sage


 

Quand on souhaite faire du savon soit même,

il y a moult choses a savoir…

 

Je vous passe les détails des ingrédients et du matériel,

beaucoup de blogs l’ont fait avant moi et certainement mieux…

On le rêve on s’inspire de notre entourage visuel et olfactif

(sauf en ville, là on fait travailler son imaginaire ! )

 

Puis viens le temps où on prépare sa recette et là,

quand on débute et si on ne lis pas bien l’anglais,

c’est embêtant de voir que les deux calculateurs de soude

les plus complets et les plus utilisés sont anglophones…

 

Il y en a bien quelques autres en français, mais,

si comme moi vous ne pouvez pas lire les dossiers « exe »

(hé oui si j’ai pris un mac, c’est pas pour y fourrer du window dedans…)

donc c’est ennuyeux!

 

Il y a aussi la solution du calcul manuel ici Clic/clic c’est très bien

expliqué mais comme je suis une grande feignante et

que j’ai un ordi qui calcule plus vite que moi…

 

 Sur le forum fait maison nous avons quelques personnes qui

n’osent pas passer le cap de la soude et

qui aimeraient bien savonner mais, qui sont en plus rebuté

par l’utilisation de la langue Shakespearienne,

alors voila un petit tuto en image, pour vous montrer comment

j’utilise  les calculateurs MMS The Sage et Saopcalc.

Je vais poster les tutos des calculateurs articles par articles

car c’est un peu long a faire…

 

Commençons par The Sage pour soude solide (en cristaux)

Pour diversifier, je prends une recette avec des « gras » différents:

(cette recette est inventée uniquement pour le tuto, je ne l’ai jamais réalisé)

 

Pour 500gr d’huiles:

30%  huile Coco (coconut oil)

35% huile olive (olive oil)

10% beurre karité (shea butter)

10% saindoux (lard)

5% ricin (castor oil)

7% cacao (coca butter)

3% cire d’abeille (beeswax)

Liquide de dilution de  la soude EAU froide

soude a calculer  pour un sur-graissage (total des mes huiles) à 8%

Dans cette recette virtuelle et pour simplifier,

toutes les huiles seront saponifiées,

je n’ajouterai à la trace que de la fragrance.

Avec: 

MMS The Sage

Cliquer sur les images pour agrandir

 

sage1.jpg

 

sage2a.jpg

 

sage3.jpg

 

sage4.jpg

 

sage5.jpg

 

Il me faudra pour sur graisser mon savon à 8%

peser 67,75 gr de soude (67,7 gr si votre balance pèse à 0,1gr)

comme liquide pour diluer la soude,il me faudra

entre 125 et 188 gr/ml d’eau froide.

 

Quelques règles à ne jamais oublier:

- Le port de protections (masque,lunettes, gants caoutchouc,

vêtements couvrants).

- Peser tous les ingrédients.

- Et très important verser la soude dans l’eau pas le contraire

pour la diluer.

 

Voilà j’espère que ce tuto est assez clair

et qu’il aura put vous aider.

Si vous n’avez jamais faits de savons et que ça vous donnes envie

n’hésitez pas a vous inscrire sur un forum de discussions,

il y a plein d’âmes généreuses pour partager

leur savoir et leur façon…

Rappelez vous que aucune question n’est bête ;)

 

à très vite pour les tutos

« utiliser simplement un calculateur étranger: Soapcalc »

et

 » calculer pour la lessive de soude (2 calculateurs) »

J’attends vos commentaires  emoticone

Encore des tests…

 

 

Ce qu’il y a de bien avec la maison d’hôte c’est j’ai besoin de savon…

Donc je peux tester de nouvelles couleurs et

marbrages en tout genre sans que ce soit perdu !

Comme d’hab.je garde ma recette de base clic/clic

et le parfum verveine

qui ont été approuvés par quelques clients régulier.

J’ai juste changé de fournisseur de graisse de canard,

celle-ci est plus fine, moins odorante et très blanche

( je vais l’acheter direct au producteur qui est éleveur de volailles dans le village ! )

Voilà comme promis, le test avec le colorant jaune de Soapkitchen

et un autre batch avec l’ultra-marine violet:

dscn3549copie.jpg

1er batch, ma pâte est divisé en deux.

Une part est blanchie avec un empâtage maison:

Dioxyde de titane + hv Ricin (tiède,ça prend mieux) en part égales.

Dans l’autre part:

3c Tad de jaune+1 cc ricin tiède aussi pour amalgamer le pigment.

Un p’tit coup de mixer dans chaque part.dscn3559copie.jpg

Dans le moule j’ai versé le blanc sur le dessous et

le jaune dessus.

Mais dans ma hâte de verser,

la trace était encore trop fine et

les deux couleurs se sont mélangées…

tanpis, j’essai quand même mon instrument terrible :

un cintre que j’ai « replié » aux dimensions du moule

pour faire une vague qui va du bas vers le haut…

 

Second batch, ma pâte est divisée en deux.

Une part blanchie comme plus haut.

Dans l’autre part:dscn3557copie.jpg

Ajout de 2c tad d’ultramarine

diluée dans 1cc d’eau.

Un p’tit coup de mixer dans chaque part,

puis un savant montage de baguettes chinoises et d’entonnoir,

pour tenter le fameux Funnel que je n’avais encore jamais fait…

Super tuto ici .

Très rigolo comme technique et bien entendu,

chéri a encore rigolé en voyant mon montage…

 

 

Sole, Sol, Sun, Sonne, Zon…Soleil

 

 

Vous l’aurez compris (où pas)

j’ai envie de soleil !

 Voici mon petit dernier inspiré par

un stand d’herbes où je me fourni de temps en temps

en épices et plantes sèches sur le marché de mon village,

la jeune femme qui tiens ce stand est entrain de monter

un site de vente en ligne dont je vous reparlerais bientôt.

J’y ai trouvé entre autre,

des pétales de fleurs d’oranger et de la citronnelle.

Je me suis demandé ce que l’amalgame des deux

pourrait donner comme odeur …

voilà ce que j’en ai fait:

dscn3548.jpg

Coco 35%

Olive 37%

Colza 20%

Ricin 5%

Cire d’abeille ( apiculteur local Ariégeois ) 3% 

Crème fraiche dans les huiles

( différence entre mini et max de liquide )

 

pour diluer ma soude ( mini de liquide ):

Infusion corsée de

pétales de fleur d’oranger et de brins de citronnelle

+ Ha de fleur d’oranger

 

Soude à calculer (surgraissage 7%)

 

ajouts à la trace moyenne:

3% Mélange de macérât « Soleil »:

Urucum+Argan/Macadamia/Sésame

 

Parfum He 4%:

- Palmarossa

- mandarine rouge

- Pamplemousse

- Citronnelle

- Orange sanguine

 

Déco: brins de citronnelle retaillés &

des pétales de Fleurs d’oranger.

 

La trace est arrivée très vite, je soupçonne fortement la cire

d’abeille d’y être pour quelque chose.

Mais comme c’est la première fois que j’en incorpore dans un savon,

je n’ai pas de comparaison possible.

Pour ce qui est du parfum de mon infusion…

Chaud, c’est immonde !

Mais une fois bien frais, le parfum est assez agréable.

Je pense que cela ne va pas incommoder les he mais au contraire

renforcer un peu leurs parfum qui est quand même assez

capricieux lors du séchage…

Une fois le savon moulé un délicieux parfum très frais

d’agrume et de citronnelle à envahi ma cuisine ,

ça a été un pur moment de bonheur…

La couleur est exactement comme je la souhaitai,

pleine de vie est de SOLEIL !!!

 

 


 

savonettes d’acceuil

 

 

Toujours dans mes tests colorés pour mes chambres d’hôtes,

si vous n’avez pas vu les derniers sur Fb je vous les remets ici les

deux recettes de base qui varient en fonction de mes fournitures:

Coco 40%, Olive 35%, Saindoux 25% ou

Coco 40%, Olive 35%, Graisse de Canard 25%

pour un sur-graissage total de 8%.

J’ai reçu des colorants « spécial savon » commandés chez

Soapkitchen ( lien dans fournisseurs )  : dscn3525copie.jpg

Ultra-marine: Blue (dark) & Violet,

Pigment a mélanger dans l’huile chaude.:

red 5 (lake) & Hansa Yellow(lake)

Et c’est parti pour 1 batch de chaque coloris sauf le jaune qui

est encore dans son moule et quelques test de nuances de « rouge ».

1- Ultramarine violet, pâte blanchie mais pas assez.

2- Pigment red 5 dans les huiles avant la soude, pâte blanchie.

3- colorant liquide « sensory perfection » pour 1kg d’huiles:

2c moka 1/2 de jaune+ 3gts de bleu dans un peu d’eau et à la trace.

dscn3536copie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

4- Ultra-marine bleu , pâte blanchie mais pas assez.

5- Pigment red 5, pâte noircie avec un peu d’oxyde noir,

le tout ajouté a la trace.

6- Mélange d’oxyde rouge,violet et d’argile rouge, pâte blanchie,

le tout ajouté a la trace .

Bilan: 

Hors mis la blanchiment de la pâte je suis très satisfaite des couleurs

bleu, vert, violet. Pour ce qui est des rouges, là ça me laisse encore

pas mal de test en perspective pour obtenir un vrai rouge franc…

Z’auriez pas un truc ou une bonne marque pour les rouges ?

 

Au lait frais…

 

 

Ce savon n’a rien d’original si ce n’est que c’est la première fois

que je me sert de lait de vache frais,

non pasteurisé et de beurre de cacao .

J’avais envie en réfléchissant a ce que j’allais y incorporer,

de douceur et de naturel…

donc pas de parfums de synthèse ni de colorants…

Juste du thym infusé dans les huiles, dans le lait et dans l’eau

de dilution, j’ai déjà fait ce procédé et ça fonctionne bien !

J’ai aussi pensé a une copinaute végétarienne à qui je pourrais

faire plaisir quand elle me rendra visite cet été,

donc pas de saindoux ni de graisse de canard…

L’ajout de beurre de cacao m’a été inspiré par

Mystic et son « Marseille revisité ».

Le lait frais entier… hé bien j’en trouve tous les jeudi,

sur le marché de mon village …

mes enfants eux l’ont goutés et adopté !

Le thym, vient de mon jardin et j’adore son parfum dans le savon,

en prime il joue un rôle aseptisant qui n’est pas pour me déplaire…

La veille, j’ai mis a « mariner » une bonne grosse poignée de thym frais

dans les huiles et beurres, mis le tout a fondre au B-M, et laisser

« trampouiller » jusqu’à la filtration du tout au moment de savonner.

J’ai tiédi le lait avec pas mal de thym frais.

Macéré toute la nuit au réfrigérateur et filtré.

J’ai fait une infusion très corsé de thym pour diluer ma soude.

J’ai quand même eu quelques « soucis » en préparant mes ingrédients:

-Ma 1ère idée était de diluer la soude avec moitié lait et eau…

la soude a fait cailler le lait que j’avais mis en glaçons…

-J’ai recommencé mais cette fois ci en voulant incorporer

1/3 de lait direct dans les huiles avant la soude,

mais là j’ai renversé mon contenant de lait qui s’est brisé

en milles morceaux !!! pas mon jour hein ?

Jamais deux sans trois…têtu je suis…

Je refait mon lait/thym mais cette fois

1/2 de lait dans le huiles et 1/2 d’eau pour la soude

tout se passe bien jusqu’au moulage…

Trop de pâte, cours chercher un moule supplémentaire… ouf ! fini

Bon assez de bavardages, je vous donne la recette :

dscn3528copie.jpg

35% Coco

 60% Olive

 5% Cacao

moitié max de liquide en lait mixé dans les huiles 

 Soude (à re-calculer) pour un sur-graissage à 5%

dilution: moitié max de liquide en infusion de thym

 à la trace:

 5% Ricin

 10% Kaolin 

 sur-graissage total 10% et + avec le gras du lait

 

J’ai du attendre 48h pour démouler et malgré un passage de quelques

heures au congélateur, je les ai trouvé encore bien mou.

Un belle phase de gel dans le moule cylindrique,

et une grande différence de couleur en fonction des moules. 

Leur parfum n’est pas encore très présent, c’est le risque que j’ai

pris en ne mettant d’ajouts odorant a la trace, 

j’espère qu’il va se développer au séchage…

Quoi qu’il en soit, j’adore l’odeur du savon frais ! pas vous ?

1234

bienetreadomicile |
pristylisteongulaire |
SE DECOUVRIR EN JEAN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ...Lyon et moi...
| marinamode63
| 0a14ans