Archives pour la catégorie Macerations

Macérât hydro/glycériné « frais »

 

 

Un macérât hydro-glycériné fait mi novembre,

imga0090copie.jpg

rien d’exceptionnel mais c’est le 1er que je fais avec un fruit frais…

Une bonne poignée de grains d’une belle grenade mure à point,

provenant du Maroc où c’était la pleine saison mise à macérer

dans un mélange 70% de glycérine végétale additionnée de 30% d’eau

et de conservateur (géogard 221).

3 semaines plus tard:

 

sam1216copie.jpg    sam1217copie.jpg

Un magnifique liquide rouge foncé au doux parfum,

qui, je l’espère, fera des merveilles dans mes crèmes !

J’ajoute souvent ces extrait en remplacement de la glycérine végétale

dans mes « potions » à hauteur de 2 à 6% max.

 

Mini topo sur l’extrait de grenade:

 

Les fruits du Grenadier (Punica granatum L., Pomegranate tree en anglais) ainsi que ses graines, son écorce et ses fleurs sont utilisés depuis des milliers d’années pour leurs propriétés médicinales au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique Latine, régions dont cet arbuste est originaire. Utilisé historiquement pour soigner les maladies gastro-intestinales et les affections parasitaires, la grenade attire depuis quelques années l’attention des scientifiques en tant qu’agent protecteur contre les maladies cardio-vasculaires et le cancer.

L’extrait de grenade possède en effet de fortes capacités antioxydantes et anti-inflammatoires liées à la présence d’anthocyanes, de tanins ellagiques et de tannins hydrolysables.
Les puissantes propriétés antioxydantes de la grenade en font un ingrédient de choix pour la cosmétique, en particulier dans les produits dermatologiques visant à protéger la peau du cancer.  Par ailleurs, l’extrait de grenade est déjà incorporé dans plusieurs lignes de produits cosmétiques qui exploitent son parfum, ses propriétés hydratantes et adoucissantes ainsi que ses effets raffermissants.
(sources extrait du site:http://www.sfa-site.com/?q=node/235 )

 

Macérations objectif: le parfum

 

jpgdame.png

 

Ça fait longtemps que j’ai envie d’essayer ces méthodes

d’extraction de parfum sur certaines plantes, fleurs, noix…

mes recherches m’ont poussé a faire des macérations dans

de l’eau + glycérine : on extrait bien le parfum  de certaines

plantes sèches ou fraîche mais c’est difficile a je n’aime pas

trop les incorporer dans des préparations tel que les baumes

ou baumes à lèvres, je trouve que la glycérine leurs donne

un effet « collant » pas très agréable.

 

Des macérations huileuses à chaud ou à froid : fonctionne bien avec

pas mal de plantes sèches très odorantes comme la vanille, les fèves

tonka, les épices (pour les fraîches je n’ai jamais réussi) mais les

parfums sont trop discrets pour les utiliser tels quels, je les utilises

assez souvent en complément pour « booster » une odeur.

 

Je suis entrain d’expérimenter la macération dans l’alcool à

différents degré en fonction des fleurs, racines ou autres parties

utilisées de la plante. cette macération est appelé alcoolature et se

fait sur des plantes sèche et dans un but thérapeutique ce qui n’est

pas mon cas ici, je ne cherche qu’a retenir essentiellement le parfum.

J’ai donc mis à macérer trois flacons dans de l’acool à 90° dont j’ai

fait descendre le degré à 45° en le couplant à de l’eau distillé

en utilisant la table de dilution ici Clic/clic

 

boitesparfums.png

 

- 1er flacon:

 17gr de violettes fraîches

(préalablement mise sur un sopalin et sur le radiateur une demi-journée)

 + 1 fève tonka passée au pilon dans 200ml d’alcool à 45°.

- 2ème flacon:

17 gr de violettes fraîches (comme au-dessus)

+ 17 gr de boutons de roses du Maroc dans 200 ml d’alcool à 45°.

- 3 ème flacon:

1/2 gousse de vanille de Madagascar

+ 1 fève tonka écrasée dans 100 ml d’alcool à 45°.

 

 Ensuite suivant le résultat olfactif (si c’est réussi) je procéderais

comme chez Madame Parfum Clic/Clic en y ajoutant un fixateur tel

que du Benjoin ou de la poudre d’iris (mais j’ai peur que cette

dernière ne vienne troubler et précipiter l’eau de toilette) et

un conservateur ( bien que l’alcool soit grandement présent).

 

Je fais aussi des essais de parfums avec huiles essentielles,

cires florales et fragrances pour faire des petits baumes pour

se parfumer. J’ai trouvé plein de bon conseils chez Hooly 

Clic/Clic et re-Clic , et dans mes forums chouchoux….

 

Je rappelle que je ne cherche pas le côté thérapeutique

de ces macérations, juste essayer d’extraire le parfum

des plantes dans un but olfactif. 

Et vous vous avez essayer avec d’autres méthodes ?

Racontez nous, moi ça m’intéresse !

 

flaconsparfums.png

Quelques test de macérâts…

 

 

C’est pas tout d’essayer de faire soit même ses produits,

il y a des envies qui demandent anticipation et patience,

j’ai dans la tête quelques projets je vous en donne un bref aperçu…

Comme de nombreuses savonnières,

je crève d’envie de maîtriser cette fameuse racine Orcanette !

Quand on voit ici , et là,  là , ou encore par là  et à bien d’autres

endroits encore ce qu’on arrive à faire avec…

Ni une ni deux, j’ai mis en route deux macérâts ,

un dans dans un mélange eau/glycérine (30/70%)

mhgorcanette.png
et l’autre dans de l’hv de Soja.

orcanettehv.png

                       

un peu gore non?

Ca fait une bonne dizaine de jours que tout ça baigne

dans le noir en vue de quelques futurs petits savons jolis…

Ce n’est pas un secret,

j’adore le parfum du patchouli,mhvpatchouli.jpg

j’en ai en He, j’ai fait un extrait

hydro/glycérine  qui donne

un bon parfum avec la poudre

offerte par Titemarie,

mais j’avais envie d’essayer

de restituer un peu de ces effluves

dans de l’huile pour la capturer incorporer dans mes baumes

et avec un peu d’espoir dans quelques savons, je trouve son odeur

vraiment différente de l’he, plus douce et moins agressive !

 Puis comme c’est la saison par chez moi,

j’ai mis quelques jolies violettes très odorantes

à trampouiller dans mon « mix » eau/glycérine,

mhgviolette.png

non pas pour leur merveilleux parfum, car il ne tient pas mais,

à ajouter à quelques futures crèmes pour ses vertus émollientes.

 

Je viens de recevoir des larmes de myrrhe et du bois de santal,

si quelques unes d’entre vous ont des idées sur la manières de les

utiliser à part pour faire des encens(c’est pour ça que je les ai commandé),

ce serait vraiment gentil !

Au fait… c’est bientôt la saison de pâquerettes, et ma foi,

en espérant que mère nature soit aussi généreuse que l’an dernier…

Je vais pouvoir faire une belle récolte…

Avis aux amatrices, n’hésitez pas à m’en demander ! ;)

bandeaupaquer2.png

Macérats glycerinés

 

 

Ou devrait-on dire « extrait hydro-glycériné »

et non « macérat », qui est un mot qui n’existe pas…

mais une réduction du mot « macération ».

Je me lance enfin à tenter quelques une de mes idées

pour pouvoir parfumer mes crèmes,

et profiter des leurs propriétés.

Ça fait longtemps que j’ai envie d’en faire mais,

plus par crainte de rater qu’autre chose je n’avais jamais osée…

J’ai passé une bonne partie de l’après-midi

à chercher des infos,

les plus cohérentes et je penses les plus sures 

sont celles trouvée sur le forum des céphées

une recette données par michele:

qui réalise ses extraits hydro-glycérinés ainsi:

(copié collé de sa formule)

 

- 1 part de plante broyées

- 4 parts de solvant (eau/glycérine à 30/70)

- conservateur en fonction de la quantité préparée

Mettre dans un flacon en verre stérile,

boucher et agiter tous les jours pendant 10/15 jours puis filtrer.

EDIT:

« j’apporte une précision pour les extraits hydro-glycérinés:

Certaines plantes boivent littéralement le solvant

donc il ne faut pas hésiter à en rajouter par rapport

à ma formule sinon, on n’a plus grand chose à filtrer. »

 

Donc voilà j’ai réalisé 5 petits test d’extraits:

dscn3132.jpg

Camomille romaine séchée

Poudre de Patchouli

Bâtons de Vanille

Roses jaunes ancienne odorante séchées

Mélange de Roses jaunes ↑ et rouges séchées

Joli non ?

J’ai bien hâte d’en sentir le résultat.

bienetreadomicile |
pristylisteongulaire |
SE DECOUVRIR EN JEAN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ...Lyon et moi...
| marinamode63
| 0a14ans